En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Nos vies scolaires

My life

Par MICHEL PACCALET, publié le vendredi 7 février 2020 06:07 - Mis à jour le vendredi 7 février 2020 06:07
Edito-MyLife.jpg
A lire et à relire...

« C’est quoi ce grand sourire sur ton visage ? Je me disais que les gens ne savent pas à quel point on a réussi notre life. Demain j’sais pas mais aujourd’hui j’ai réussi my life. Qu’est ce que t’aurais fait si t’avais pris ma place ? »              

 MY LIFE - ORELSAN 2019

 

Le rappeur iconique en joue, une large jeunesse en fait un but. Le tempo d’une génération connectée aux réseaux imprègne le siècle de sa quête : La vie se doit d’être réussie, à chacun la sienne, trop souvent la mienne d’abord. Les pyramides humaines qui font, par l’entraide, une société partagée ne sont pas simples à édifier. Fragile, la notion de vivre ensemble s’oppose à la réussite personnelle de sa Life.

Quand à la cité scolaire une attitude peu brillante bouscule le nous au profit exclusif du je, c’est à la limite de la dérision : toilette bouchée, local sali, collision et dépassement dans la queue de cantine… nourriture gâchée, grossièreté habituelle… dégradation volontaire… fierté mesquine ou rien dans la tête à l’instant de faire n’importe quoi ! Comme un oubli du respect à l’autre, certains jours c’est « crado » dans l’espace commun des vies étudiantes et ça me désole.

Je zappe l’idée de noirceur, je pense à la pyramide qui fait grimper un homme au sommet, pour tous les autres. J’espère que chacun réussira sa life…je lève la tête d’un regard nettoyeur sous l’escalier ou de la chique nouvelle pend, informe et nauséabonde. C’est vraiment crado la chique, j’attrape le balai : Qu’est ce que t’aurais fait si t’avais pris ma place ?