En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Nos vies scolaires

Confiné, puis étoile filante.

Par admin chamonix, publié le lundi 23 mars 2020 07:29 - Mis à jour le lundi 23 mars 2020 07:29
Etoile filante.jpg
Du confinement d'une étoile, puis le temps d'après...

« Emancipate yourself from mental slavery, none but ourself can free our minds… » Marley tourne en boucle,  le vent souffle de folie mais la tente résiste. La température est très basse, la tempête empêche toute tentative extérieure : Marco est seul, il s’emmerde ! Confiné en attendant de concrétiser son rêve de rider le couloir Horbein à  l’Everest, il se filme le disant : « on se fait bien chier…et ça dure… »

Je pense souvent à lui, à sa liberté, sa jeunesse à jamais…Je me revois discutant avec mes enfants ou des potes de sa détermination à s’engager là-haut pour une quête de glisse absolue, pour la beauté d’une ligne, à vivre pour vivre pleinement…à disparaitre aussi comme une étoile filante…

Marchant dans mon exercice quotidien, j’ai cette pensée sur le confinement que nous vivons et que les alpinistes connaissent bien - attendre le bon créneau pour tenter l’aventure et puis oser puisque nous en sommes là.

Dans l’audace il y a l’enchantement. Et il nous en faudra pour s’engager dans le « temps d’après » !

Émancipe-toi de l’esclavage mental, personne d’autre que nous ne peut libérer nos êtres. REDEMPTION SONG 1980

PS : puisque le temps se libère, Marco Etoile filante / Bertrand Delapierre/ 7Doc